ALERTE
Scandale dans la protection de l’enfance
dérives, dysfonctionnements , faux en écriture publique
des dizaines de milliers de travailleurs sociaux en infraction constatée
Pour faire entendre le Cri des Enfants Maltraités
le Collectif des associations rassemblé autour de l'ADUA

Vous convie à la Conférence de presse qui aura lieu
CE MERCREDI 10 OCTOBRE 2012
Dans les salons du
MARIOTT PARIS HOTEL RIVE GAUCHE & CONFERENCE CENTER
17, BLD Saint Jacques 75014 Paris
Contact Presse: 0684710281 -

Trop d’enfants placés abusivement !
Trop d’enfants maltraités laissés en risque et sans secours ! Dont le premier exemple marquant est le plus récent est celui de Marina
En contradiction flagrante avec les objectifs de la Protection de l’Enfance, trop d’enfants sont remis entre les mains de parents agresseurs, ou retirés à des parents aimants, par détournement des procédures, à la fois par des soi-disant psychologues et par certains procureurs et quelques juges, qui ne retiennent des rapports que ce qui les conforte dans leurs convictions préétablies.
La parole de l’enfant et du parent protecteur est trop souvent bafouée, les plaintes classées sans suite.
Les travailleurs sociaux sont dans une pensée doctrinale dangereuse et malsaine, en
violation de la convention Européenne ! Se rendent-ils compte qu'un enfant placé est déraciné et sera brisé à jamais !...
Comment est-il possible de constater que l'enfant dans la quasi-totalité des cas ne bénéficie pas d'un avocat ! Alors que ce droit devrait lui être accordé, il lui est retiré par la fonction de mandataire ad oc que s'octroie le Conseil Général , se situant ainsi juge et partie au mépris des droits de l'enfant ,
La loi de 2007 donne lieu à de multiples dysfonctionnements. Trop d’enfants et de familles en sont cruellement victimes.
L'institution du Défenseur des droits , qui regroupe la Défenseure des droits des enfants
qui se devrait être au dessus des institution judiciaires est par la loi organique de 2009 encore trop ficelée…
Alors que nous sommes en période de récession économique , Les deniers publics sont dépensés largement et en toute opacité, comme le dénonçait déjà Philippe SEGUIN dans son rapport de la Cour des Comptes en 2009 par milliards d’Euros (6.5 net en 2010) par l’intermédiaire des Conseils Généraux, en faveur de structures non contrôlées, qui ont financièrement intérêt à ce que soient multipliés les placements, alors que ce sont ces mêmes structures qui sont souvent responsables de telles maltraitances institutionnelles et du placement abusif d'un grand nombre d'enfants estimés à ce jour à 80.000

TROP DE MEFAITS SONT CAUSES PAR DES EXPERTISES PSYCHOLOGIQUES OU ENQUETES PSYCHOSOCIALES EFFECTUEES :
- Par des non psychologues ;
- Par des faux psychologues auto proclamés, non-inscrits sur le fichier ADELI (Automatisation Des Listes) des Agences Régionales de Santé(ARS) ;
- Par des faux psychologues inscrits à l’aide de faux diplômes sur ce même fichier ADELI
- Par des assistants sociaux non-inscrits sur le fichier ADELI
– Par des non professionnels de la psychologie ou du champ social,

Ce constat a été établi en fonction d'une enquête rigoureuse de l'ADUA et du Syndicat des Psychologues en Exercice Libéral (SPEL ) qui soutient l'action engagée à l'encontre des contrevenants ,

Régine Labeur, fausse experte près les tribunaux, inscrite avec de faux diplômes sur le répertoire ADELI qui vient d'être condamnée à deux ans de prison ferme pour usurpation de titre a rédigé au moins 400 rapports dont les conséquences sont très lourdes …
Est-il pensable en ce cas que les Magistrats puissent imaginer que la condition de la chose jugée puisse seule être retenue ?

Il y a là une faute lourde en matière d'organisation administrative territoriale ?
Nos investigations permettent de préciser que Régine Labeur n'est pas un cas isolé, qu’un grand nombre de Conseils Généraux et un certain nombre d’Agences Régionales de Santé ne connaissent pas la législation et fonctionnent très mal .
Elles ne répondent pas aux usagers, contrairement aux dispositions de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 relative à la demande de communication de documents administratifs.
Certains s’abritent carrément derrière la protection de la CADA ( ?), qui elle-même mettra très longtemps pour répondre à la demande !

Le dispositif judiciaire du Tribunal pour enfants empile tellement de procédures, en parallèle à celles des juges des affaires familiales, que les parents ont beaucoup de difficultés pour s’y retrouver !

Le CONSTAT est tellement préoccupant qu’il est urgent de demander :
- Une remise en ordre complète du système
- LE RAPPEL à tous les juges, Procureurs, assistants sociaux, associations de gestion de foyers, de la loi et de son APPLICATION STRICTE dans l’intérêt des enfants
- L’APPLICATION systématique des SANCTIONS POUR TOUT CONTREVENANT A LA LEGISLATION EN VIGUEUR, PASSIBLES de l'article 433-17 DU CODE PENAL
- UNE REVUE avec CORRECTION ET MODERNISATION DE LA LOI DE 2007

Ceci doit aboutir à un meilleur RESPECT DES USAGERS CITOYENS, de la famille et surtout du RESPECT des droits DE L’ENFANT, DANS LE RESPECT DE L’ ETHIQUE DOIT Y ËTRE APPORTEE

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
96 / 10000

Signatures Récentes

voir toutes les signatures

Ce n’est plus un utilisateur enregistréPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
ministres

Partisans officiels de la pétition:
associations ADUA, AVPE, SPEL, AFPSSU,ARVA,l'enfant d'abord, innocence en danger, SOS les mamans, ONG ADIPAU,Action éthique, Léon16,ASPHIE

Tags

dérives, enfants brisés, faux en écriture publique, infractions, maltraitance, protection

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets