Monsieur le Président de la République, rappatriez les enfants Guersan otages du Québec signer maintenant

Monsieur le Président de la République

C'est toute une famille de gens simples et honnêtes qui s'adresse à vous : l'arrière grand-mère, Anne, 86 ans, veuve d'un Français qui, en septembre 1940, fut « engagé volontaire » contre le nazisme (5 ans et demi de combats) ; la grand-mère, Louise, moi même, professeur d'Histoire au lycée Janson de Sailly ; la grand tante, ma sœur, qui dirige un service de stomatologie à l'hôpital de Créteil ; l'oncle, Daniel, mon second fils, chercheur en sciences politiques à l'Université de Montréal, marié et père d'une enfant de 3 ans ; le père, Jean, mon fils, officier du Ministère de l'Intérieur et ses deux enfants de 8 et 3 ans. Le père et ses enfants sont victimes d'une machination dans un pays étranger et le président Sarkosy, alerté à plusieurs reprises, n'a pas bougé le petit doigt, pas plus que son Garde des Sceaux qui nous a signifié une fin de non recevoir.

Monsieur le Président de la République, vous êtes notre unique recours. Une monstrueuse institution québécoise, la DPJ, a décidé de s'emparer de mes deux petits fils, blonds aux yeux bleus, sous le prétexte qu'ils ne ressemblent pas à leur père, aux cheveux et aux yeux bruns. Cette institution a demandé déjà trois fois le placement de ces deux enfants dans le but de les donner à des familles québécoises « pure laine », comme cela a été dit à mon fils, alors qu'ils ont toute une famille qui les aime, QU'ILS AIMENT, et qui les a toujours protégés jusqu'à ce que cette institution mettre la main sur eux.

La DPJ utilise la grande faiblesse psychologique de leur mère, démontrée par le rapport d'expertise psychologique de leur propre expert, le dr Bergeron, pour s'approprier les enfants, profitant du fait que les parents sont séparés.

Mais pour réaliser cet objectif avec une apparence de légalité, fallait-il d'abord se débarrasser du père. Et c'est là que se situe la machination.

Ainsi a-t-on d'abord accusé le père de violence conjugale, ce dont il a été acquitté par le Tribunal pénal le 5 juin 2011 ; on l'a ensuite accusé d'aliénation parentale, mais trois expertises psychologiques l'ont déclaré sain. Devant un juge impassible, il a été accusé, lui qui est détenteur d'une maîtrise de Droit qui lui a permis de passer le concours d'officier de police, « de faire des expériences pour créer une nouvelle race d'hommes » (sic), « d'avoir assassiné de nombreux hommes » (resic), et de « manipuler la justice française par des complots judéo-maçonniques » (re-resic) et de se livrer au tafic d'armes (resic). C'est hallucinant, d'autant que le juge n'a pas élevé la moindre protestation devant de telles élucubrations. Enfin on tente de l'écraser psychologiquement et financièrement par des procédures à répétition. En 15 mois, de février 2011 à avril 2012, il a subi 25 (vingt cinq) journées entières d'audiences ! Imaginez vous ce que cela représente en un peu plus d'un an, et ce n'est hélas pas terminé. Le chiffre pourrait bien doubler. Mon fils est écrasé de douleur, on essazie de la contraindre au suicide.

Ecoeuré par de telles pratiques, le propre expert de la DPJ, le dr Bergeron, expert reconnu auprès des tribunaux et détenteur de la chaire de psychologie de l'Université de Montréal, a dénoncé dans un affidavit un procès biaisé et accepterait de venir témoigner en France devant les autorités que vous choisiriez .

Je dois vous préciser que le Quai d'Orsay que j'ai moi même saisi il y a 18 mois refuse de s'impliquer malgré une telle atteinte aux droits de l'Homme, et la Juge de liaison de l'Ambassade de France à Ottawa, Madame Gonnet, s'est contentée de recommander la saisine d'Amnesty International ! Cela sous le prétexte que mon fils et ses enfants sont résidents canadiens depuis deux ans. Elle m'a expliqué qu'il n'y a pas de solution juridique, les faits se passant à l'étranger.

La seule solution est donc politique. Il suffirait d'un mot du Ministre français de la Justice à son homologue québécois lui demandant qu'il use de son autorité pour obtenir de la DPJ qu'elle laisse tranquille ce père innocent et lui rende ses deux petits garçons que l'on fait vivre dans un centre au milieu d'étrangers qui les maltraitent. Mes deux petits fils sont en grande souffrance et réclament à cors et à cris de vivre avec leur père et de retrouver leur famille, ce qui serait en conformité avec la Déclaration Internationale des Droits de l'Enfant, pourtant signée par le Canada. L’aîné de 8 ans a menacé de se jeter sous une voiture, tel qu'il apparait dans les rapports de la DPJ elle-même. Cet enfant qui subit la violence psychologique exercée sur lui par la DPJ est devenu incapable de se concentrer à l'école et a triplé sa classe de CP . Et qu'on ne vienne pas nous dire, comme l'a fait le quai d'Orsay pour ne pas agir, qu'il s'agit d'une histoire de divorce et de garde d'enfants, quant le seul objectif du centre est de donner nos enfants à des familles étrangères, ce qui est monstrueux et rappelle les pratiques de l'Espagne de Franco ou la dictature argentine. Il s'agit tout simplement d'assistance en urgence à enfants en danger, des enfants qui sont Français. Au demeurant il n'y a pas encore de procédure de divorce, et durant ces 25 journées d'audience, ce n'est pas à son épouse que mon fils est opposé mais à la DPJ qui est le demandeur.

Je vous demande le rapatriement sanitaire de mes petits enfants, Monsieur le Président de la République. Et ceci dans la plus extrême des urgences. Car on a fait de nous des gens désespérés, prêts à tout.

Vous êtes un homme de Gauche, un homme de cœur, vous avez manifesté votre intention de lutter contre l'injustice, et je place toutes mes espérances en vous.

Je vous prie humblement, Monsieur le Président de la République, de bien vouloir agréer l'expression de ma très haute considération.

Louise Guersan,
mère et grand mère des trois victimes

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
5 / 100000

Signatures Récentes

louise GuersanPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
Monsieur le Président de la République

Tags

canada, enfants, enlèvement, immigration, injustice, lois-d'-exception, président_république, québec, trafic

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets