CONTRE l’éventuelle suppression massive de postes en Polynésie française. signer maintenant

Les personnels de l’Education Nationale qui se sont exprimés lors des dernières élections professionnelles, ont décidé que la FNEC-FP-FO devait être considérée par l’Etat comme une organisation syndicale représentative...

Nous sommes très fiers de pouvoir représenter ici un syndicalisme libre et indépendant des partis politiques, qui refuse d’accompagner la RGPP et les contre-réformes gouvernementales qui en sont issues pour l’Education Nationale.

Le rejet de la RGPP, l’abandon du cortège des contre-réformes qui en sont issues, l’arrêt des suppressions de postes et de missions, la création des postes statutaires nécessaires, l’arrêt des fusions de corps visant à détruire leurs statuts particuliers, le refus de porter atteinte au Statut Général des fonctionnaires… est le message que viennent clairement d’envoyer par leur vote les agents de l’Etat, tous scrutins confondus, en hissant Force Ouvrière à la Première place dans toute la Fonction publique de l’Etat, première Confédération représentative également au sein de l’Education nationale.

Cela nous conforte ainsi à dénoncer les accords de Bercy que nous n’avons pas signés. Beaucoup de ceux qui ont signé ces accords doivent aujourd’hui le regretter. Par exemple, le vote par Internet, qui est à présent très critiqué par toutes les organisations syndicales, était formellement inscrit dans ces accords de Bercy (point n°5 du premier chapitre intitulé «Conforter la représentativité des organisations syndicales»). Dénoncer ce mode de scrutin, c’est dénoncer les accords de Bercy. Nous espérons donc que d’autres organisations syndicales, au nom du pluralisme syndical, finiront par exiger comme Force Ouvrière l’abrogation de la loi liberticide du 5 juillet 2010 issue de ces accords...

Si nous vous incitons à signer cette pétition, c’est qu’aujourd’hui en tant que représentants du Snetaa FO Polynésie, nous nous devons d’exprimer ici, dès à présent, notre inquiétude pour la rentrée 2012. En effet, des chiffres ahurissant (plus ou moins 60 postes supprimés) circulent, car encore aujourd’hui nous ne connaissons pas le "budget postes" pour la rentrée 2012 alloué par le Ministère de l’Education Nationale.

Au final, ces décisions entraîneront, si elles se confirment, une baisse considérable de l’offre de formations pour les élèves, et par conséquent, une suppression de nombreux postes d’enseignants.

Le Snetaa FO Polynésie considère donc qu’il s’agit là d’une grave atteinte au service public d’Education et se positionne :

CONTRE l’éventuelle suppression massive de postes en Polynésie française.

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
93 / 1000

Signatures Récentes

voir toutes les signatures

Tags

education, polynésie, rgpp, snetaa, suppression

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets